AGEMO II – Argumentaire

AGEMO II

Les goûts et les habitudes alimentaires dans les sociétés phénicienne et punique

Rome

École française de Rome

21-22 septembre 2020

Coordination
Bruno D’ANDREA (École française de Rome), Mohamed TAHAR (Université de Tunis), Marie DE JONGHE (UMR 7041, ArScan, Nanterre).

Organisation
École française de Rome, École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Laboratoire de Recherche Histoires des Économies et des Sociétés Méditerranéennes (Université de Tunis)

Collaboration
Scuola Archeologica Italiana di Cartagine (Sassari / Tunis), EA 4601 (PLH-ERASME, Université Toulouse – Jean Jaurès), ERC MAP – Mapping Ancient Polytheism.

Résumé du projet

Cette rencontre scientifique s’inscrit dans le programme de recherche et formation AGEMO –Archéologie et histoire du goût dans les sociétés phénicienne et punique. Ce programme, développé entre l’Université de Tunis (Laboratoire de Recherche HESM), la Casa de Velázquez et l’École française de Rome, a pour objectif d’aborder, en comparant et croisant différents types de sources (archéologiques, épigraphiques, iconographiques, littéraires, etc.), la question du goût dans les sociétés phénicienne et punique en Méditerranée occidentale. Pour cela, nous nous interrogerons sur la construction du goût, en nous limitant à trois aspects majeurs qui sont l’esthétique, le style de vie et les habitudes alimentaires.

Voir la présentation et les axes du projet pour plus de détail.

 

Présentation de la rencontre

La rencontre scientifique de septembre 2020 sera consacrée aux goûts et aux habitudes alimentaires dans les sociétés phénicienne et punique. Cette thématique constitue l’un des trois axes principaux autour desquels se structure le projet AGEMO. Au-delà d’une réflexion esthétique pure, le goût est aussi et avant tout un des cinq sens, qui interroge sur le choix entre ce qui est consommable, et ce qui ne l’est pas. Ces questions, d’ordre sensoriel, abordées par l’histoire et l’archéologie de la consommation concernent non seulement la pratique alimentaire, mais également les usages culturels et matériels qui lui sont liés. Les thématiques suivantes seront examinées :

– les aliments et les choix des plantes cultivées et des animaux élevés ;
– les instrumenta domestica en lien avec les pratiques de consommation ;
– les manières de manger et de boire et les modes de préparation.

Ces thématiques seront également déclinées dans une réflexion autour du rituel, en analysant les pratiques sacrificielles et les banquets rituels. Elles peuvent être analysées à travers une approche pluridisciplinaire et comparatiste qui dépasse les frontières entre chronologie, disciplines, domaines et cultures différents.

Pour cela, la rencontre s’organisera autour de trois sessions, une première autour des habitudes et des choix alimentaires ; une seconde consacrée aux matérialités et pratiques de consommation ; et enfin une troisième qui traitera des pratiques alimentaires, sacrifices et banquets.

Voir le programme et les résumés des communications pour plus de détail.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search